Quel parc national visiter en Argentine ?

yurybirukov

L’Argentine regorge de paysages à couper le souffle, d’une faune et d’une flore riche pour une immersion en pleine nature garantie.

Le parc national d’Iguazu

Le parc national d’Iguazu est situé à l’extrémité nord-est du pays. C’est un des sites naturels les plus étonnants au monde, comme son homologue brésilien, le parc national d’Iguaçu. Classé en 1984 au Patrimoine mondial par l’UNESCO, sa réputation internationale provient des imposantes chutes d’Iguazu. Le fleuve Iguazu s’effondre brusquement d’une hauteur de 80 mètres en une série de cataractes et forme une frontière naturelle exceptionnelle avec le Brésil. Un microclimat très humide contribue au développement d’une végétation luxuriante abritant une riche biodiversité.

Dmitry Pichugin

Le parc national Los Glaciares

Le parc national Los Glaciares se situe le long de la frontière chilienne, en Patagonie andine. Son nom est issu de nombreux glaciers dont l’incontournable Perito Moreno, qui se jettent dans les lacs Argentino et Viedma, d’origines glaciaires. S’aventurer dans ce parc national Argentine vous fera découvrir ce que la nature fait de plus sensationnel. Les randonneurs partiront d’El Chaltén pour aller au pied des Cerro Fitz Roy et Cerro Torre. Près de la ville d’El Calafate, vous embarquerez sur un fringant catamaran pour approcher de plus près les majestueux glaciers du parc.

Patrick Poendl

La Réserve de la Biosphère Andino Norpatagonica

Le parc Nahuel Huapi n’est pas le seul parc national à faire partie de la réserve reconnue par l’UNESCO en 2007. Les parcs nationaux Lanin, Los Arrayanes, Lago Puelo et Los Alerces sont inclus dans ce site de protection d’écosystèmes de montagne, de forêts tempérées, de pâturages et de steppes sous-andines. En plus que les belles randonnées, les voyageurs pourront pratiquer la pêche sportive, le ski et de nombreux autres sports de pleine nature.

hugo

Le parc national Talampaya

Ce parc national Argentine se trouve dans la province de La Rioja à proximité du parc Ischigualasto, de la province de San Juan. Les visites guidées peuvent se faire à pied, à vélo ou en minibus. Vous découvrirez les pétroglyphes, des gravures découvertes sur le site de Talampaya et des traces attestant de la présence des dinosaures, au cœur de l’immense canyon planté au milieu d’un désert rouge.

sunsiger

Le parc national Terre de Feu

Le parc national de la Terre de Feu offre une belle immersion en pleine nature, sur les terres sauvages du bout du monde. Les randonneurs partiront à l’aventure en alternant marche à pied dans les bois et la montagne et canoë sur le fleuve. Continuez votre aventure sur l’eau au milieu du canal de Beagle jusqu’à l’île mystérieuse Gable, où le temps semble s’être arrêté. Durant l’été austral, vous pourrez observer la richesse de la faune dans son milieu naturel, notamment à proximité du lac Esmeralda.

siempreverde22

Le parc national Esteros del Ibera

Dans le nord-est de l’Argentine, Esteros del Ibera est une réserve naturelle qui offre la possibilité d’observer de multiples espèces sauvages. Les amateurs de nature et d’animaux se délecteront d’observer des caïmans, des boas ou des oiseaux dans cet environnement rigoureusement préservé. Reconnu comme la 2ème plus grande zone marécageuse mondiale après le Pantanal au Brésil, ce parc se dévoile peu à peu en bateau mais aussi à pied ou à cheval, au milieu des terres inondées.

Matyas Rehak

Le parc national Los Cardones

A proximité de la ville de Salta, Le parc national Los Cardones porte le nom de la variété de cactus candélabres qui s’étendent à perte de vue, sur cet immense plateau d’altitude. Quelques petites oasis de verdure arrivent à percer ici et là et permettent à certains animaux de s’installer comme le Gato del pajonal une espèce menacée de félin ou le typique Guanaco de la famille des lamas. Ce site naturel est réputé pour avoir abrité des animaux préhistoriques.

Adwo


Découvrez également:

L’Argentine, pays engagé pour la planète

Une faune et une flore unique

Le climat selon les régions