Le vin argentin

©teddyh

Les Argentins sont de grands amateurs de vin. Celui-ci accompagne les grands asados organisés en famille ou entre amis . En Argentine, la viticulture est le fruit d’une histoire riche. Des cépages de multiples origines donnent une coloration particulière aux crus argentins. En effet, la production viticole d’Argentine a connu un développement fulgurant, exclusivement fondé sur des cépages importés. Les vignobles argentins s’étendent sur 230 000 ha et sont majoritairement cultivés en hauteur, à plus de 1000 mètres d’altitude.

La tradition du vin en Argentine

Les origines du vin en Argentine remontent au 16ème siècle et est un héritage du colonialisme. La viticulture fut développée par les conquistadors espagnols et les moines franciscains, grâce à l’importation de différents cépages. Le climat et les terres d’Argentine n’étaient pas, au premier abord, propices au développement des vignes. Néanmoins, la construction de canaux d’irrigation dans les régions arides permit la création de vignobles de grande envergure. Mais c’est surtout grâce au concours de l’œnologue français Michel Aimé Pouget que le vin argentin prit son essor, essentiellement dans la ville de Mendoza où une école de viticulture fut même fondée.

javarman

La majorité des vignobles se trouvent au nord du pays, le long de la Cordillère des Andes. Depuis les années 80, le pays a largement investi pour développer sa production de vin, en multipliant par trente la production destinée à être exporté à l’étranger. Mendoza s’est érigée au rang de huitième capitale mondiale de vin.

Les cépages d’Argentine

La plupart des connaisseurs auront peine à répondre à la question : « quel est le meilleur vin d’Argentine ? ». Si le Malbec, un cépage rouge d’origine française très apprécié et maintes fois récompensé, revient sur toutes les lèvres, le choix demeure difficile. Les cépages blancs à base de Chardonnay, comme le Tamari produit dans la vallée de Famatina ou l’Argenceres Lagrima, un Sauvignon reconnaissable à sa couleur teintée de vert, ne vous laisseront pas indifférents.

pierluigipalazzi

Certains vins disparus en Espagne sont encore produits (exclusivement) en Argentine. C’est le cas du Torrontés, un savoureux vin blanc dont la culture est majoritairement réalisée dans la vallée de Cafayate. Pour découvrir toutes les richesses de la viticulture argentine, il est possible d’emprunter la Route des Vins, qui court sur 2000 km le long de la Cordillère des Andes. Vous pourrez goûter aux vins argentins en faisant étape à Mendoza, Bodega La Rural (où se trouve le musée du vin d’Argentine), Cafayate et San Juan.


Le vin accompagne la cuisine du pays à découvrir juste ici :

Les spécialités culinaires argentines

Le Maté

La viande et la culture de l’asado