La viande argentine et la culture de l’asado

Galina Barskaya
Asado

Beaucoup ne pourront pas résister, dès le pied posé en Argentine, à goûter la fameuse viande de bœuf grillée ou braisée. La viande argentine est considérée comme l’une des meilleures du monde. Durant votre voyage, les argentins se feront une joie de partager avec vous l’art de l’asado, qui s’apparente à un véritable rituel, à l’instar de la cérémonie du thé au Japon.

La viande de bœuf argentine

Après avoir apprécié un plat argentin dans une parrillas ou vous être régalé d’un choripan (sandwich composé d’une saucisse entre deux tranches de pain) peut-être vous êtes-vous posé cette question : pourquoi la viande argentine est-elle si bonne ? Cette réputation ne doit rien au hasard. En Argentine, toute la production de viande bovine est soigneusement supervisée du champ à l’assiette. Les vaches sont contrôlées et sélectionnées avec le plus grand soin. Seuls les spécimens bénéficiant d’une bonne lignée seront sélectionnés.

Iuliia

Mais surtout, bien avant cette étape cruciale, les animaux vivent dans l’environnement privilégié des vastes plaines de la pampa et profitent d’une nourriture de grande qualité. Enfin, les coupes de viande diffèrent. En Argentine ce sont le travers de bœuf et le « vacio » qui ont la cote. Ceci explique en partie de succès de la viande argentine, consommée partout dans le monde.

La culture de l’asado

La manière de préparer la viande en Argentine contribue fortement à son incomparable saveur. Nos barbecues font pâle figure aux côtés de l’asado, véritable tradition et rite de société en Argentine. Il faut dire que les Argentins sont parmi les plus importants consommateurs de viande au niveau mondial.

Qu’est-ce qu’un asado ?

Il s’agit d’une technique particulière utilisée pour cuire la viande. Celle-ci est embrochée verticalement « a la cruz » ou placée horizontalement sur la grille de la parilla, sorte de barbecue au charbon. Rares sont les Argentins qui n’en possèdent pas un ! L’asado repose sur une cuisson lente de la viande, qui peut durer plusieurs heures.

©ermess

C’est l' »asador » le cuisinier désigné, qui se charge seul de sa surveillance. La viande est placée côté graisse pour cuire sans jamais brûler. Elle n’est saisie qu’à la dernière minute de l’autre côté, juste avant d’être servie. La viande obtenue, quel que soit le morceau, est tendre et fondante. La plupart du temps, elle est simplement partagée entre chaque convive et servie avec des légumes eux aussi cuits à l’asado, ainsi que la célèbre sauce chimichurri.

La cuisine argentine est célèbre pour sa diversité :

Les Argentins, grands amateurs de vin

Spécialités culinaires à déguster impérativement

Le maté, boisson d’accueil et de convivialité