Indiens et culture précolombienne en Argentine

mandy2110
Pucara de Tilcara

Les vestiges des Indigènes qui vécurent sur le territoire argentin actuel font partie de la culture du pays, les traces historiques et architecturales sont à explorer !

Les peuples du Nord-Ouest andin.

Les civilisations qui vécurent dans le Nord-Ouest andin, en Argentine, ont laissé de nombreuses traces de leur passage. Aller à leur découverte, c’est apprendre à connaître des peuples d’une extrême richesse. Leur histoire commence dès le néolithique, période durant laquelle ils domestiquent le lama et apprennent à cultiver le maïs. Plus tard, des chefferies se créent, avec à leur tête, un chef que l’on appelle Curaca. C’est le début des pucaras. Ces forteresses sont stratégiquement placées en haut d’une colline ou d’un plateau et sont l’épicentre d’un pouvoir centralisé.

©Matyas Rehak

La pucara de Tilcara est une mine d’or pour celui qui veut comprendre le fonctionnement de cette société. Ce site exceptionnel, d’un point de vue archéologique, vous permettra de faire un bond dans le passé. Vous prendrez conscience de la puissance de ces indiens d’Argentine qui réussirent à tenir tête aux Incas . Vous vivrez les affres de leur fin lors de votre visite des ruines de Quilmes. C’est là qu’ils combattirent vaillamment les Espagnols.

Les Guaranis et l’arrivée des Jésuites.

Située au cœur de la forêt tropicale, les ruines de San Ignacio Mini, sont les vestiges émouvants d’une mission jésuite édifiée entre le XVIIème et le XVIIIème siècles. Cette mission fut édifiée sur le territoire guarani et abritait entre 4000 et 5000 indiens d’Argentine. Les missions jésuites sont le fruit d’une utopie inventée par La compagnie de Jésus. Elle voulait défendre et évangéliser les peuples amérindiens, dont les Guaranis, massacrés et réduits en esclavage par les colons. Elle obtint du roi d’Espagne que leurs missions, sortes de villes, ne soient pas soumises à l’autorité locale.

©brizardh

Elle a ensuite convaincu les Guaranis, disséminés un peu partout, de les rejoindre. Classées au patrimoine mondial de l’Unesco, ces ruines sont le témoin d’une organisation socioculturelle et économique unique dans l’histoire de ce peuple. Une visite à ne pas manquer !

Les indiens Mapuches.

Parmi les indiens d’Argentine, les Mapuches font figure de résistants. Ce peuple, dont le nom signifie « gens de la terre », a longtemps refusé de se soumettre. Avant l’arrivée des Espagnols, il occupait un territoire à cheval entre le Chili et l’Argentine, au nord de la Patagonie. Après avoir vaincu les Incas, il tient tête aux Espagnols et ne se soumet au Chili que vers 1880.

©Onbekend

Aujourd’hui, les Mapuches vivent dans certains endroits reculés du Chili et de l’Argentine où ils font de l’élevage et de l’artisanat. Ils se servent de la laine des animaux qu’ils élèvent pour créer des tissus qui sont de véritables œuvres d’art. C’est un peuple passionnant à découvrir. Ils ont un respect très grand pour la terre qu’ils veulent communautaire et partagent des liens sociaux très forts. Ils occupent des territoires à la beauté incomparable qui vous laisseront un souvenir impérissable.

Les peuples natifs de Patagonie.

Les Yagans sont un peuple à part, parmi les indiens d’Argentine. Leur territoire s’étendait de la Terre de Feu jusqu’au Cap Horn. Nomades, ils se déplaçaient en canoës et vivaient de la chasse. Habitué à collaborer avec d’autres tribus, afin de faciliter sa survie sur un territoire difficile, ce peuple accueillant fut l’un des plus importants peuples natifs de Patagonie. Peu à peu, il a été assimilé ou détruit par les colons. En Argentine, les derniers représentants du peuple yamana vivent aujourd’hui à Rio Gallegos. Traverser les lieux sur lesquels ils vécurent, c’est s’approprier une part de leur culture. C’est donc s’offrir une plongée rare dans une histoire qui disparaît petit à petit.


Découvrez l’ensemble de la culture argentine :

Les plumes de la littérature argentine

Le football, passion nationale

Les gauchos : « cow-boys » argentins

Le Tango, danse emblématique