La littérature argentine

Alextype

Plus connu pour ses stars du football que pour ses œuvres littéraires, le pays compte pourtant nombre d’auteurs injustement méconnus. Outre Jorge Luis Borges, poète et écrivain argentin qu’il n’est plus besoin de présenter, le pays a vu naître des plumes de talent dès le XVIe siècle qui ont contribué à la culture nationale.

Des influences diverses

Marquée par l’empreinte coloniale espagnole, les traditions gauchesques et les souvenirs sanglants de la dictature militaire, la littérature argentine est complexe, poétique et sociale, et nous a livré quelques pages inoubliables. Le Salon du Livre de Paris, en 2014, ne s’y est d’ailleurs pas trompé en mettant à l’honneur les écrivains argentins.

Quelques grands noms de la littérature argentine

Fortement influencé par sa vie aux côtés des gauchos, le poète José Hernández vécut au XIXe et fut célèbre tant par ses livres que par la passion avec laquelle il défendit la cause gaucho. Son oeuvre la plus connue, Martín Fierro, constitue l’un des classiques de la littérature du pays. Côté politique, l’écrivain Domingo Faustino Sarmiento, qui fut aussi président de la république argentine, a laissé à la postérité deux titres majeurs : Facundo, qui traite du mode de vie des peuples sud-américains, et l’autobiographieSouvenirs de province.
Enfin, impossible de parler des ecrivains argentins sans citer leur auteur emblématique, Borges. Poète et fantasque, l’auteur de Fictions et du Livre de sable a marqué durablement les lettres de son pays et largement contribué à leur diffusion internationale.

©Levan Ramishvili

Écrivains argentins d’aujourd’hui

L’Argentine offre au lecteur voyageur de nombreuses opportunités de découvertes littéraires. De Quino et sa célèbre héroïne Mafalda à l’auteur de livres jeunesse Pablo De Santis, de l’hyper réalisme de Félix Bruzzone au fantastique horrifique de Leandro Avalos Blacha, les ecrivains argentins ont de beaux jours devant eux.

©Alexandr Vorobev


Découvrez nos autres articles sur la culture argentine:

Vestiges des populations indigènes

Le football, institution nationale

Rencontre avec les gauchos argentins

L’Argentine, berceau du tango